On co-construit les prochains blogues

J’ai sélectionné les questions qui me sont le plus fréquemment posées sur la fibromyalgie afin d’y répondre plus en détail dans une vidéo. Parfois,  j’aime mieux répondre de vive voix à certaines questions pour être le plus claire possible 🙂 Voici donc le premier blogue d’une série de 3 où je résume les réponses que j’ai donné dans la vidéo!

Doit-on prendre une pause si on a des douleurs suite à une activité physique? 

J’aime particulièrement cette question, car je trouve qu’à elle seule, elle en contient plusieurs autres.

Si vous avez écouté la conférence gratuite de cet automne, vous savez que j’aborde la notion de la connaissance de son corps et la façon de décortiquer ses sensations.  Il faut savoir qu’avec la fibromyalgie, tout ce qui est une source de stress va augmenter nos symptômes. On croit souvent à tort qu’un stress est seulement relié à un retard au travail ou à un deuil par exemple.

Par contre, le stress regroupe une multitude d’autres éléments! En effet, des choses que vous allez manger, sentir ou entendre sont des stimulus susceptibles de venir stresser votre organisme.  Si une de ces “informations” est perçue comme de trop pour votre organisme, vous ressentirez les effets du stress.

C’est une des raisons pour laquelle ce n’est pas tout le monde qui réagit au sucre ou à l’exercice de la même façon!

En vivant avec la fibromyalgie (ou de toutes autres douleurs chroniques), on souvent le réflexe de diminuer nos périodes d’activités physiques et même de les éliminer complètement de notre horaire. On se dit qu’on va se reposer et que ça ne peut être que bénéfique pour nous.

Par contre, ce réflexe fait en sorte de diminuer notre résilience. Moins utiliser ses muscles= Muscles moins forts. Le corps va penser que vous n’avez pas besoin de vos muscles, donc va orienter son énergie ailleurs.

Il est donc normal qu’un corps qui n’est pas résilient ressente rapidement du stress lors de la pratique d’un nouvel exercice ou d’une nouvelle posture de yoga.

L’appréhension avant d’entamer une nouvelle activité est aussi un stimulus stressant pour l’organisme.

“Est-ce que je vais réussir? Est-ce que je vais ressentir des douleurs? Est-ce que c’est adapté pour moi? Est-ce que je vais devoir m’arrêter avant la fin?”

Ça ne signifie pas que nous allons tous gérer ces stimulus de la même façon.

Donc en sachant que le mouvement peut être aussi stressant que d’arriver en retard à un rendez-vous, on peut comprendre pourquoi on ressentira des douleurs en débutant une nouvelle pratique.

Les courbatures

Au départ, on va avoir des courbatures…ce qui est tout à fait normal et même bénéfique.

PAR CONTRE, les courbatures sont des éléments nouveaux pour notre corps et elles vont venir créer de l’inflammation. Ce phénomène se déclenche pour bonne une raison, mais on est habitué de diaboliser l’inflammation. Pourtant, c’est un processus normal qui fait en sorte de réparer notre corps et de nous aider à rester en santé 🙂

C’est la même chose pour les muscles après l’exercice. Les micro-déchirures qui vont se créer (courbatures) sont positives, mais pour le cerveau et le système-nerveux, c’est peut-être trop de choses à gérer en même temps! C’est à ce moment que les crises de fibromyalgie peuvent survenir. Dans ces cas-là, on ne veut pas écouter ce type de douleurs.

On veut orienter notre attention sur les “vraies” douleurs, c’est-à-dire les douleurs purement physiques et résultantes de notre activité.

Saviez-vous que vous pourriez être extrêmement courbaturé, mais ne pas avoir de douleurs fibromyalgiques et vice-versa? Dans ce cas-là, on doit se fier aux courbatures pour adapter notre prochaine séance d’exercice.

Comme Francine me l’a écrit, si elle attend trop entre 2 séances d’exercice la motivation va en souffrir! Votre corps devra également toujours repartir à zéro et se réadapter à chaque fois que vous allez pratiquer l’activité en question.

Comment j’ai fait pour en arriver à pratiquer le yoga régulièrement?

Durant les premières séances, je ressentais d’intenses douleurs. Par contre, je restais dans la classe parce que j’étais trop gêné de partir devant tous les autres élèves…Même durant mes formations de professeurs, je pleurais à chaque session :S

Évidemment, les ateliers n’étais pas adaptés aux douleurs chroniques, donc je devais effectuer des postures en équilibre sur les mains, debout, faire la planche, etc.

Je continuais car je ne voulais absolument pas que les douleurs prennent le contrôle sur moi-même.

J’ai bien fait car après 1 an de pure plaisir (voyez le sarcasme ici haha) à pleurer très souvent, j’ai ressentie une nette différence dans mon état général.

Les séances et trucs que je vous offre, sont donc conçu pour que vous aussi ayez la chance d’habituer graduellement votre corps et votre esprit à bouger quotidiennement, le tout sans en arriver à pleurer à chaque fois comme moi je l’ai fait!

Comment différencier une douleur fibro d’une douleur réelle?

C’est vrai qu’il est difficile au début de distinguer les différences entre les 2.

Si vous recevez un diagnostique de fibromyalgie et que le médecin ne décèle aucune autre blessure ou maux physiques, dites-vous ceci: “À priori mon corps fonctionne bien, donc je peux déduire que la plupart des sensations douloureuses (à part les courbatures qui sont normales) sont dues à la fibromyalgie.”

Par contre, si le médecin vous confirme que vous avez une hernie aux lombaires, de l’arthrose au genou, de l’arthrite, etc. ,ça donne une indication que ces sont des douleurs sont “réelles” et qu’il faut les écouter!

Ainsi, il sera important d’aller voir un bon physiothérapeute, kinésithérapeute (ou même moi hihi!), bref quelqu’un qui va pouvoir vous conseiller de façon adaptée à votre condition afin de vous donner les outils pour continuer à rester actif.

Parce qu’en général, moins on bouge, plus on est à risque de développer des blessures. Par exemple, si vous avez une tendinite au poignet et que vous arrêter de bouger, cela risque également d,affecter votre coude, votre épaule et même votre cou.

Ah, les hernies!..

Vous avez une hernie ou PENSEZ que vous avez une hernie? Je vous conseille de prendre rendez-vous avec un bon physiothérapeute, (conjointement à un médecin qui aura fait des radiographies) et assurez-vous de faire les exercices qu’il vous conseille.

Si vous suivez ce plan d’exercice, votre hernie n’est pas sensée durer des années, car vos muscles vont finir par se stabiliser et se renforcer.

L’inactivité et l’absence de mouvement dans la région du corps où se situe l’hernie ne va qu’augmenter la douleur durant la pratique d’une activité. Il est normal qu’en commençant de nouveaux exercices vous ressentiez de l’inconfort, mais au final vous en ressortirez gagnants.

L’arthrose

  • Mauvais côté: Le mal est fait.
  • Bon côté: Le mal est fait.

En général plus on bouge les articulations (sans chocs), plus ça aide à maintenir la lubrification et à ne pas amplifier le problème. C’est pour cette raison que le mouvement, s’il est adapté ne peut qu’aider votre condition physique.

Encore une fois, je recommande de voir un physiothérapeute qui va pouvoir vous conseiller sur la façon d’effectuer tel et tel mouvement et qui va vous rassurer sur votre condition en vous aidant à ne pas empirer la situation.

La plupart des spécialistes recommandent même le yoga, car c’est une bonne façon de renforcer les muscles et d’améliorer le niveau d’endurance sans impacts.

De plus en plus le corps médical s’ouvre au yoga et il existe même beaucoup d’exercice de physiothérapie qui ressemblent à des postures de yoga. 🙂

Petit mot de la fin

Dans ce blogue, j’ai pu répondre à quelques questions du vidéo. Par contre, je n’y ai pas mis touuuuuut le contenu du Facebook live parce qu’il y aurait eu beaucoup trop de contenu et vous ne m’auriez pas aimé haha!

C’est pourquoi je vous reviens bientôt avec les réponses aux autres questions qui m’ont été posées 🙂

Si vous désirez en savoir plus ou vous inscrire au nouveau programme Bye bye fibromyalgie, n’hésitez-pas à le faire! L’inscription peut se faire à n’importe quel moment 😉

À bientôt pour la partie #2 du blogue!

Jess

 

Envie d'essayer le yoga à la maison?

Inscrivez-vous à l'infolettre et recevez gratuitement la première semaine de mon programme Bye Bye Fibromyalgie comprenant 5 vidéos de yoga à faire à la maison. 

Super! Maintenant direction votre boîte courriel!